Athérosclérose

L'athérosclérose est un problème de santé qui se forme progressivement et bien qu'il soit normal lors du vieillissement, il peut débuter dès l'enfance. L'athérosclérose apparaît lorsque vos artères sont obstruées par des dépôts adipeux (appelés plaques). La plaque peut se créer partout dans l'organisme, mais elle affecte surtout les artères de grande et moyenne dimensions (par exemple, les artères coronaires, les artères du cerveau et les artères des bras et des jambes). La plaque contient des particules de cholestérol LDL, des cellules immunitaires (provenant de la réaction inflammatoire) et diverses substances telles que le calcium. La formation de plaque entraine une perte de l'élasticité des artères et peut mener à leur obstruction. La circulation du sang se trouve ainsi ralentie voire même bloquée.

La majorité des plaques ne sont pas “ à risque ”; elles ne grossissent pas ou le font très lentement, puis se stabilisent. Certaines peuvent réduire l'ouverture des artères coronaires (artères du cœur) jusqu'à 70%, sans causer de symptômes et sans s'aggraver. Par contre, si la plaque se rompt, un caillot sanguin peut se former et se déplacer dans la circulation sanguine risquant ainsi d'obstruer une artère de plus petit calibre. Ceci entraînerait alors un arrêt de l'apport en oxygène aux cellules, altérant leur fonctionnement et, dans certains cas, provoquant la mort cellulaire. Par conséquent, l'interruption de l'apport sanguin peut avoir des conséquences majeures s'il se produit au niveau d'organes vitaux tels que le cœur (voir figure) et le cerveau, où il génère ce qu'on appelle communément une crise cardiaque, ou un accident vasculaire cérébral (AVC).


Illustration d'une plaque de gras dans une artère coronaire






Crise Cardiaque

La crise cardiaque, ou infarctus du myocarde, résulte d'un blocage d'une artère coronaire, dont le rôle est d'alimenter le cœur en oxygène. La majorité du temps, ce blocage est causé par l'athérosclérose qui a formé une plaque importante de gras dans le vaisseau. Celle-ci, susceptible ou non de se rompre, empêche le sang de circuler vers le cœur, limitant ainsi l'apport en oxygène.

La crise cardiaque, ou infarctus du myocarde, résulte d'un blocage d'une artère coronaire, dont le rôle est d'alimenter le cœur en oxygène. La majorité du temps, ce blocage est causé par l'athérosclérose qui a formé une plaque importante de gras dans le vaisseau. Celle-ci, susceptible ou non de se rompre, empêche le sang de circuler vers le cœur, limitant ainsi l'apport en oxygène.

De nos jours, il apparaît évident que l'inflammation joue un rôle critique dans le développement de l'athérosclérose et augmente le risque de crise cardiaque. Cette évidence fait de l'inflammation une cible clé dans le traitement des maladies cardiovasculaires.

Les chercheurs de l'étude COLCOT s'intéressent donc à la possibilité d'agir sur l'inflammation pour ralentir et/ou arrêter la formation, la progression et les complications des plaques liées à l'athérosclérose.


La crise cardiaque en quelques chiffres :

7 minutes.... C'est le temps qui s'écoule entre chaque crise cardiaque survenant au Canada.
70 000....C'est le nombre estimé de crises cardiaques à survenir chaque année au pays.
60 996....C'est le nombre d'hospitalisations pour cause de crise cardiaque en 2005-2006.
16 000.... C'est le nombre de Canadiens et de Canadiennes qui y succombent tous les ans.